L’euro sur une pente glissante ?

Posté le : 01/12/2015

L’euro a très longtemps été la variable d’ajustement du système monétaire international. Tandis que nos principaux partenaires commerciaux s’ingéniaient à affaiblir leur monnaie pour grignoter des parts de marchés, les responsable européens, BCE en tête, restaient en retrait d’une guerre des changes qui emportait pourtant chaque jour des pans entiers de notre industrie.

«Comme vous le savez, le taux de change n’est pas un objectif pour la BCE», ne cessait alors de marteler son président, Mario Draghi.

Quand au printemps 2014, le cours de la monnaie unique a commencé de se rapprocher dangereusement de 1,40 contre le dollar, le discours de «l’oracle» des marchés européens a cependant brutalement changé.

«L’appréciation de l’euro dans le contexte d’une inflation faible et de niveaux toujours bas d’activité économique (…) est un motif de préoccupation du point de vue du Conseil des gouverneurs», déclara-t-il. Doux euphémisme pour dire que l’euro fort était en train d’asphyxier l’économie du vieux continent!

Lire l'article sur lerevenu.com