-25% sur le cours des banques situées dans des pays à taux négatifs

Posté le : 27/09/2016

« Les taux bas ne sont pas responsables de tous les maux qui touchent le secteur financier ». C'est en substance ce qu'a déclaré le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi lors de  sa dernière réunion . Certes, d'autres facteurs - comme le Brexit ou la croissance chinoise - plombent les perspectives pour les banques, mais il ne faut pas sous-estimer l'impact du taux de dépôt négatif (-0,4%) pratiqué par l'institut monétaire européen. Encore moins le taux négatif de la Banque du Japon  instauré en janvier dernier .
 

La suite sur les echos.fr