Pourquoi Apple peut déstabiliser le marché obligataire

Posté le : 10/05/2017

Assis sur un trésor de guerre, Apple a peut-être une capacité de nuisance insoupçonnée. Avec ses 257 milliards de dollars disponibles - qui lui permettraient de racheter n'importe quelle entreprise cotée dans le monde à l'exception des treize plus grosses - le fabricant de l'iPhone est devenu un gigantesque investisseur sur le marché obligataire. Tout changement de stratégie de sa part peut donc provoquer des remous. Notamment si le colosse décide de liquider ses positions pour rapatrier sa trésorerie, dont 90 % se trouve aujourd'hui hors des Etats-Unis.
 

Comme le révèle « Bloomberg », le portefeuille de dette d'entreprises d'Apple pèse aujourd'hui plus lourd que chacun des principaux fonds obligataires mondiaux, tels que Vanguard Total, MetWest ou le fonds Pimco Total Return autrefois sous la houlette du mythique Bill Gross. Ce portefeuille est géré depuis le Nevada, où le groupe californien a implanté sa filiale de gestion Braeburn Capital (du nom d'une variété de pommes).

 

La suite sur lesechos.fr