La BdF presse l'exécutif de redresser les comptes et de réformer

Posté le : 11/07/2017

Il faut avoir "l'audace d'aller assez loin sur les finances publiques, comme sur l'exigence des réformes", écrit François Villeroy de Galhau dans la lettre introductive au rapport annuel de la BdF, adressée au chef de l'Etat et aux présidents des deux chambres du Parlement. (…)"Il est vital que nous retrouvions la maîtrise de notre dette publique pour faire face à la remontée des taux d'intérêt", faute de quoi "les intérêts absorberont toute notre marge de manoeuvre budgétaire", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse. (…) Sur France Inter, François Villeroy de Galhau a jugé positives les orientations présentées par le Premier ministre, qualifiant l'étalement des baisses d'impôts sur la durée du quinquennat de "lucide et courageux". Le gouverneur, qui est membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, appelle parallèlement à "un effort massif et structuré" de simplification sur le marché du travail et celui des biens et services. " (…) Dans un entretien au quotidien Le Monde publié jeudi, il assure que "l'idée, en France, qu'il faille choisir entre dépenses publiques d'un côté, et croissance et emploi de l'autre, est fausse".

 

La suite sur reuters.com