Réglementation de la blockchain : la France prend les devants

Posté le : 13/02/2018

(Bfm) (…)  Concrètement, la blockchain est une sorte de grand livre de compte numérique sur lequel un participant peut écrire des informations et les faire vérifier par les autres, sans passer par un organe de contrôle centralisé. Cette technologie permet de se passer d’intermédiaire pour réaliser des opérations avec un niveau de sécurité équivalent, voire meilleur, et surtout avec davantage de transparence. Au lieu de laisser la blockchain se développer seule et risquer de perdre le contrôle en cas de dérives, la France a choisi une autre stratégie : celle d'adapter le droit au fur et à mesure de son déploiement. (…)  L'idée est de "faire en sorte qu'on ne bloque pas le développement de la technologie, tout en assurant que les objectifs fondamentaux de la réglementation financière soient respectés", à savoir la protection du consommateur, la stabilité financière et la lutte contre le blanchiment d'argent, détaille Corso Bavagnoli, chef du service du financement de l’économie de la DG Trésor, lors d’une audition au sénat mercredi. Le meilleur exemple de cette stratégie est une ordonnance, présentée en conseil des ministres en décembre, qui permettra de transférer certains titres financiers au moyen d'une blockchain.