Le fléchage de l'assurance-vie vers les entreprises non-cotées reste difficile

Posté le : 10/04/2018

(Les Echos) (…) Dans le cadre du projet de loi Pacte destiné à réorienter l'épargne vers le financement des entreprises, le gouvernement a fait savoir qu'il comptait favoriser le développement des unités de compte  d'assurance-vie investies dans les fonds professionnels de capital-investissement (FPCI). (…) Cependant les fonds professionnels de capital investissement ciblés par la mesure sont réservés à un nombre limité d'investisseurs. « Le vrai besoin qu'on a, c'est de démocratiser notre classe d'actif pour permettre au plus grand nombre d'investir en capital-investissement », réagit Jean-David Haas, directeur général de la société de capital-investissement Nextstage AM.  « C'est un outil supplémentaire mais qui s'inscrit dans la lignée de ce qui existe déjà, c'est-à-dire des fonds de capital-investissement non-liquides réservés aux clients avertis », explique un assureur. Celui-ci estime que la mesure devrait accroître l'encours des unités de compte en capital-investissement de 5 millions d'euros au maximum alors qu'il s'élève à environ 100 millions d'euros aujourd'hui.