Darmanin favorable à un allègement de la fiscalité des donations, mais pas des successions

Posté le : 03/09/2019

Tout dépendra de l’État des finances publiques... Et peut-être des objectifs politiques. Jeudi, le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a réaffirmé son ouverture à un allègement de la fiscalité sur les donations, à la condition que le budget le permette, et pas avant 2021.

«Pour la suite du quinquennat, s’il devait y avoir une instabilité fiscale à la baisse (il faudrait) qu’on puisse réfléchir sur la question des donations», a déclaré le ministre de l’Action et des Comptes publics lors d’un débat à LaREF («La Rencontre des entrepreneurs de France», ex-université d’été du Medef), à l’hippodrome de Longchamp, à Paris. «Ça ne sera pas dans ce projet de loi de Finances (pour 2020, qui sera présenté fin septembre-NDLR) mais dès que nous aurons un peu de marge de manœuvre», a précisé Gérald Darmanin. Cette proposition également portée par le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire pourrait se préciser, sous réserve que «les recettes qui rentrent et la croissance économique restent fortes», a-t-il ajouté.

Lire la suite